Sélectionnez l'arrière-plan du site

Menu
Accueil / International

Les bonnes raisons d'aimer l'Auvergne

Toutes les raisons d'aimer l'Auvergne qui font qu'elle accueille chaque année 17 000 nouveaux arrivants

La Région et Moi

  1. Saisissez votre code postal,
    puis sélectionnez votre ville dans la liste :


    Étendre à :
  2. Choisissez votre profil :

Bienvenue dans le Nouveau Monde

Bienvenue dans le Nouveau Monde

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : l'Auvergne séduit, l'Auvergne est tendance. Avec un gain de population de 30 000 habitants (soit la ville d'Aurillac) en dix ans, elle s'est réconciliée avec la croissance démographique, tandis que son nombre de touristes ne cesse de croître de saison en saison. Tour d'horizon des atouts d'une Région qui s'affiche en Nouveau Monde, nouvel eldorado pour les Européens en mal de qualité de vie.

Peu de régions peuvent revendiquer les cinq vertus cardinales que l'Auvergne a su entretenir au fil des siècles : la naturalité, le partage, l'excellence, l'idéalisme et la créativité. Cinq atouts que l'Auvergne sort de sa manche pour les affirmer haut et fort à travers le programme Nouveau Monde, destiné à construire la nouvelle identité auvergnate, et qui est l'écho amplifié de la cote d'amour croissante des Français et Européens pour cette région préservée. L'Auvergne est devenue attractive, accueillante, tant pour les gens de passage que pour ceux qui décident d'y poser leurs valises. Longtemps tirée vers le bas par son solde naturel négatif, elle gagne maintenant 17 000 nouveaux habitants par an et les prévisions pour 2040 annoncent une augmentation de 8%de sa population. La région séduit même les habitants de PACA, capables pour elle de tourner le dos à leur mer bien-aimée !

Yourtes et Solex

Premier strapontin pour découvrir l'Auvergne : les vacances. Ici, le bien-être et le bon-vivre, qui partout prospèrent, sont renforcés par des choix professionnels et des politiques volontaristes. Si le tourisme en Auvergne affiche une croissance constante depuis quatre ans, avec une augmentation d'étrangers et de clients du haut de gamme, c'est que le qualitatif rime avec le quantitatif en matière d'offre. Vulcania n'est pas seulementun parc à thèmes où l'on s'amuse,maisaussi où l'on apprend. Le labelNattitude, créé par la Région, a distingué 116 établissements pour la qualité de leurs hébergements, leur implantation dans des sites exceptionnels, leur gestion écoresponsable...Partout, l'originalité est recherchée, façonnant une offre touristique diversifiée à l'extrême : l'amateur de nuits hors normes pourra dormir dans une cabane dans les Combrailles en rêvant d'être Astérix, dans une yourte dans l'Allier, sous un tipi ou dans une roulotte, dans un buron dans le Cantal ou une ancienne Jasserie à Saint-Anthème, un château dans l'Allier ou encore dans un hamac du Parc du Silence en plein Livradois. Le fou d'art contemporain appréciera le Chemin Fais'Art dans les Combrailles ou Horizons-Rencontres Arts nature qui présente à ciel ouvert, dans le Sancy, desoeuvres d'art contemporain éphémères. Côté animations, la région n'est pas en reste : ici, un vigneron de Saint-Pourçain qui accueille des hôtes dans un ancien pigeonnier et leur fait découvrir sa passion ; là, des cours de cuisine, ailleurs un raid-aventure en Haute-Loire inspiré par l'entraînement du XV de France...

Pour ceux qui aiment bouger, tous les moyens de transports sont possibles : le vélorail, le train panoramique entreCourpière et Sembadel, la promenade avec des ânes au départ du Lioran dans le Cantal,mais aussi le tour des Volcans en moto ou en Ford Mustang, les promenades en Solex “écologique” dans l'Allier, en Deudeuche dans le Livradois, et même le char à voile à Ally. Enfin, tous les sports de plein air et d'eau vive sont praticables du nord au sud de l'Auvergne, du canoë à la montgolfière, du ski de descente à l'accro-branches, de la baignade en lac à l'escalade.

Des outils pour accueillir

Soutien de la fréquentation touristique, l'aéroport régional complète efficacement le réseau autoroutier avec de nombreuses destinations reliées à Clermont-Ferrand. Son autre point fort : la liaison quotidienne avec Lyon et les neuf liaisons par jour avec Paris, également capables d'aider les urbains à franchir le pas de l'installation en Auvergne. Car si le tourisme crée 500 emplois en moyenne par an et représente plus de 8% du PIB régional, il est question de séduire plus avant l'invité de passage pour faire de lui un Auvergnat de coeur et de sol. Le dispositif des résidences d'entrepreneurs inventé par la Région il y a une poignée d'années (lire en encadré) et qui connaît un franc succès a permis d'implanter, pour chaque résidence
organisée, 3,2 personnes en moyenne.

Ces nouveaux habitants sont véritablement une richesse pour la Région : ils ont en moyenne 40 ans, arrivent pour la moitié d'entre eux en famille, et injectent environ 80 000 € dans l'économie locale dès leur arrivée. Ce dispositif d'aide à l'installation s'est élargi aux salariés, via lemême principe des résidences sur certains territoires et à travers une cellule spécialisée d'accueilmise en place à Clermont-Ferrand. Tous les deux ans, l'Université européenne de l'accueil de nouvelles populations organisée par l'ARDTA apporte la nécessaire piqûre de rappel en invitant des spécialistes d'aménagement du territoire, d'économie ou de sociologie à échanger autour des problématiques auxquelles sont confrontés tous les territoires soucieux de développement.

Nouveaux espoirs

Y a-t-il un profil-type du nouvel Auvergnat ? Les enquêtesmontrent que le coût de la vie pèse le plus lourd dans leur choix d'installation, devant la densité de population et la sécurité. Souvent sensibles au concept de “ville à la campagne” dont l'Auvergne pourrait revendiquer l'invention, ils sont des Parisiens lessivés par la frénésie de la capitale qui souhaitent se réconcilier avec une vie de famille digne de ce nom. Ou encore de jeunes Auvergnats qui sont allés se frotter à l'expérience formatrice d'une mégapole et reviennent au pays avec l'envie d'y faire souche. Ils sont des Hollandais qui ont quitté leur territoire étouffant de 450 habitants au kilomètre carré pour vivre au rythme de la nature en accueillant en chambre d'hôtes leurs compatriotes surmenés...

De tous ces nouveaux venus, 4 sur 10 viennent s'installer directement en milieu rural, faisant naître de nouveaux espoirs, aussi basiquesmais symboliques que la réouverture de la boulangerie ! Réconcilier un territoire et ses habitants avec son histoire, n'est-ce pas déjà un début prometteur ?

 

Vidéo associée

Ajouter à mes favoris

Vos réactions

Nombre de commentaires : 1 Ajouter un commentaire

Les néo-ruraux qui viennent s
AIP Sancy - Le 5 Juillet 2012 - 12h12
Les néo-ruraux qui viennent s'installer en Auvergne ne sont pas les seuls à  venir investir dans notre région. L'attractivité touristique et le développement de la qualité des hébergements font venir de nouvelles clientèles séduites par […]

Médiathèque de la Région Auvergne

Vos démarches en ligne

Auvergne - Conseil Régional d'Auvergne - Télécharger le logo de la Région - Plan du site - Mentions légales - Index de recherche