Sélectionnez l'arrière-plan du site

Menu
Transports / Mobilité

Urgence TGV

la Région a appellé à une mobilisation massive pour soutenir le scénario de tracé le plus au Sud et le plus à l’ouest possible, le plus favorable à une irrigation auvergnate.

La Région et Moi

  1. Saisissez votre code postal,
    puis sélectionnez votre ville dans la liste :


    Étendre à :
  2. Choisissez votre profil :

Ce qu’ils en pensent...

Auvergne : TGV POCL

Les élus

Jean-Michel Guerre, Vice-président de la Région Auvergne (attractivité des territoires), président de la Communauté d'agglomération Vichy Val d'Allier :

“ Une chance à ne pas laisser passer”
L'Auvergne est la seule des régions françaises, aujourd'hui, à ne pas être desservie par le TGV, ce qui n'aide pas son développement. Or l'attractivité renouvelée de notre région nécessite pour son avenir des moyens de communication modernes : le Très haut débit et la Ligne à grande vitesse (LGV) en font partie. Pour cela, encore faut-il que la Région soit réellement desservie par la LGV et non pas contournée,ce qui obérerait son développement économique général.
Le Massif Central a longtemps été contourné par les grands axes de circulation. L'opportunité de la ligne Paris-Orléans-Clermont-Lyon, et plus tard de la ligne Transline peut ouvrir l'Auvergne à la fois vers Lyon et l'Europe centrale, et vers l'Ouest et les ports de l'Atlantique, tout en améliorant la liaison vers Paris et l'île-de-France. C'est une chance à ne pas laisser passer.

Les citoyens

Jean-Yves Berthon, PDG de Greentech, Saint-Beauzire Puy-de-Dôme (63) :

“Mon activité m'oblige à être très mobile et à me rendre de manière régulière sur Paris. Je fais généralement l'aller-retour dans la journée, donc j'opte pour l'avion. Si Paris se rapprochait à deux heures, je n'hésiterais pas à choisir les rails ! Une solution rapide et pratique pour moi.”

Chantal Limoges, Agent hospitalier, Montluçon - Allier (03) :

“Je pense avant tout à mes enfants ! Ils n'ont aujourd'hui que 7 et 12 ans mais le temps passe vite ! En un rien de temps ils devront choisir un métier et faire des études. Si on pouvait être relié à Paris en deux heures, les opportunités seraient beaucoup plus nombreuses pour eux... et leur départ moins pénible pour moi ! ”

Jean Lavergne, Président de la Société européenne d'Hôtellerie, Aurillac - Cantal (15) :

“Il me semble indispensable de mettre notre région à portée des autres territoires et de Paris ! En ce qui concerne le tourisme, la mode est au séjour court : les gens aiment venir chez nous pour un weekend ou quelques jours. Il nous faut des moyens de transport modernes et rapides.”

Vidéo associée

Ajouter à mes favoris

Pour aller plus loin

Vos réactions

Nombre de commentaires : 2 Ajouter un commentaire

Ce tracé "auvergnat" est
lolo6363 - Le 17 Février 2011 - 20h58
Ce tracé "auvergnat" est politiquement correct mais ne permet pas de nous satisfaire en tant qu'habitant du bassin clermontois, du cantal ou de la haute Loire. Une heure de voiture (au moins) plus 2 heures de train sont incompatibles avec des AR […]

Qui utilise la grande vitesse
Kaditlenet - Le 21 Janvier 2012 - 12h54
Qui utilise la grande vitesse de façon régulière? le citoyen lambda pour lequel le prix du billet est prohibitif ? Non.Sans la saturation du réseau actuelle, le projet n'existerait même pas ! Qu'il passe à  80 ou 120 kilomètres de la […]

Médiathèque de la Région Auvergne

Vos démarches en ligne

Auvergne - Conseil Régional d'Auvergne - Télécharger le logo de la Région - Plan du site - Mentions légales - Index de recherche