Sélectionnez l'arrière-plan du site

Menu
Loisirs

Tourisme et patrimoine

L'Auvergne, une destination touristique incontournable

La Région et Moi

  1. Saisissez votre code postal,
    puis sélectionnez votre ville dans la liste :


    Étendre à :
  2. Choisissez votre profil :

Allanche sous le règne du Roi-Soleil

Allanche sous le règne du Roi-Soleil

Les foires se sont développées au Moyen-Age, créant un lien social tout en permettant aux paysans et marchands de vendre leurs produits. De telles manifestations donnaient lieu à des levées d’impôts sur des marchandises entrant dans la ville, comme l’octroi, qui apparaît dès le XIIe siècle à Paris et dont le produit servait à l’entretien des fortifications et à des travaux d’utilité publique.

Les foires de Champagne étaient très célèbres, tout comme celles de Lyon, carrefour des produits d’importation qui contribuèrent à faire de la ville une place financière importante.

Des foires locales, plus petites, virent le jour dans les autres provinces du royaume. Elles permettaient aux marchands de faire des affaires près de chez eux et d’économiser le prix du déplacement,  lequel pouvait également s’avérer dangereux ; en effet, les routes et chemins de l’époque n’étaient pas sûrs.

En 1644, les consuls de la ville d’Allanche (Cantal) demandèrent que soient créées trois nouvelles foires dans leur cité.

Une telle demande devait recevoir l’assentiment du roi de France, à l’époque Louis XIV, ou à défaut celui du duché de Mercoeur dont dépendait Allanche.

Après examen de la requête par Françoise de Lorraine duchesse de Mercoeur (et nièce par alliance du roi Henri III), la création des trois foires fût accordée et ces dernières vinrent s’ajouter aux deux foires existantes.

L’accord est donné par Françoise de Lorraine, le 17 avril 1644 ;  son mari César de Vendôme, duc de Mercoeur et fils illégitime du roi Henri IV et de Gabrielle d’Estrées, l’ayant autorisée par procuration à administrer tous ses biens.

Des blancs ponctuent le parchemin original. C’est ainsi que la date de la tenue des foires est laissée à l’appréciation des consuls. D’autres précisions qui auraient dû figurer dans l’acte authentique manquent, comme la durée des foires. De plus l’existence de cinq foires dans une petite cité est peu courante.

Allanche sous le règne du Roi-Soleil

A la lecture d’un autre document daté du 16 avril 1644 et conservé aux archives communales d’Allanche, il apparaît que le duc de Mercoeur, était en procès depuis 1640 contre les consuls d’Allanche. Le duc contestait les privilèges dont jouissait  Allanche et ses habitants depuis le XVe siècle, notamment sur la levée d’impôts. Le procès ayant tourné à l’avantage des édiles, ceux-ci en profitèrent pour demander un privilège supplémentaire par la création de trois foires.

La démarche était donc intéressée. C’était aussi une façon pour le duc, de solder un différend contre des notables difficiles à raisonner.

 Informations complémentaires sur : http://archives.cantal.fr/?id=documents_du_mois

Photo : Archives départementales du Cantal – Cote 5 E 667 (Archives communales d’Allanche)

Vidéo associée

Ajouter à mes favoris

Médiathèque de la Région Auvergne

Vos démarches en ligne

Auvergne - Conseil Régional d'Auvergne - Télécharger le logo de la Région - Plan du site - Mentions légales - Index de recherche