Sélectionnez l'arrière-plan du site

Menu
Formation

Se former aux emplois du secteur sanitaire et social

Les formations sanitaires et sociales conduisent à des professions en pleine expansion...

La Région et Moi

  1. Saisissez votre code postal,
    puis sélectionnez votre ville dans la liste :


    Étendre à :
  2. Choisissez votre profil :

Je me forme aux métiers du sanitaire et social

Zoom sur les formations sanitaires et sociales

Infirmier, aide-soignant, éducateur, ambulancier : l’Auvergne compte 19 formations dans le domaine sanitaire et social, un secteur en plein essor, que la Région entend accompagner en augmentant l’effectif d’étudiants et en ouvrant de nouvelles formations, créatrices dès demain d’emplois pérennes.

Face aux besoins grandissants d’une population qui vieillit, au développement de l’hospitalisation et du maintien à domicile, à la nécessité d’accompagner au mieux les personnes handicapées, les 19 métiers auxquels préparent les formations sanitaires et sociales en Auvergne sont, pour les jeunes comme pour le personnel en formation continue, la voie royale pour bénéficier d’un emploi durable. Ils sont ainsi plus de 4 000 élèves ou étudiants qui, de Vichy à Maurs, du Puy-en-Velay à Ambert, se préparent à devenir aide-soignant, ambulancier, masseur kinésithérapeute, infirmier de bloc opératoire, ergothérapeute ou éducateur.

Rapprocher chômeurs et employeurs

En 2015, la Région Auvergne consacre un budget de 23,7 M€ au financement de ces formations dispensées par 31 établissements répartis sur son territoire. Ce budget comprend plus de 2,2 M€ destinés à la prise en charge du coût des formations sanitaires de niveau V suivies par des jeunes en poursuite d’études et des demandeurs d’emploi, et plus de 3,4 M€ dédiés aux bourses d’études accordées aux étudiants. Ces bourses augmentent chaque année, suivant l’évolution de celles attribuées par le CNOUS (Centre National des Oeuvres Universitaires et Scolaires). Depuis septembre 2013, la Région a également ouvert des droits supplémentaires aux étudiants en difficultés, en accordant à certains d’entre eux la gratuité des droits d’inscription et de la cotisation de Sécurité sociale et en portant à 6 048 € annuels le montant maximal de la bourse. La Région participe également aux financements de places d’hébergement pour les demandeurs d’emploi en formation d’aide-soignant, d’ambulancier et d’auxiliaire de puériculture.

Elle s’efforce d’organiser un rapprochement entre ces personnes sans emploi ou bien en cours d’emploi et les Ehpad, Adapei et autres centres hospitaliers d’Auvergne, en co-finançant certaines formations. Ce dispositif permet de fidéliser des salariés dans des secteurs isolés. Un cofinancement est proposé depuis 2010 pour la formation d’aide-médico-psychologique et, depuis 2013, pour les formations d’aide-soignant et d’assistant de soin en gérontologie des salariés des établissements médico-sociaux. Ces établissements, souvent situés en zone rurale, sont considérés comme peu attractifs par les jeunes diplômés : ce soutien est donc le bienvenu.

Un déficit de 500 masseurs-kinésithérapeutes

Décidée à poursuivre l’accompagnement du secteur très porteur de la rééducation, la Région Auvergne envisage d’ouvrir de nouvelles formations. Une formation d’orthophoniste pourrait voir le jour à l’horizon de la rentrée 2016 en partenariat avec l’Université d’Auvergne, dont la première promotion sortirait en 2021. La psychomotricité pourrait aussi être la nouvelle discipline enseignée sur le territoire auvergnat, dans les années à venir. Dès la rentrée prochaine, une augmentation des quotas d’entrée à la formation de masseur-kinésithérapeute de Vichy est d’ores et déjà envisagée, les faisant passer de 68 à 80 élèves, avec la perspective d’en accueillir 10 de plus à la rentrée 2017. Ce métier réclamerait 500 nouveaux praticiens en Auvergne dans les 10 prochaines années.

Des élèves dans la commission d’attribution des bourses

La commission, chargée d’examiner les demandes de bourses et les recours gracieux des élèves et étudiants des formations sanitaires et sociales, associe à ses débats, à titre consultatif, des représentants des écoles et instituts de formation ainsi que des élèves et étudiants, afin de partager avec eux les informations et de mieux prendre en compte les cas particuliers.

Établissements d’Auvergne proposant des formations sanitaires et sociales
Établissements d’Auvergne proposant des formations sanitaires et sociales

Les chiffres clés

4 091

C’est le nombre d’élèves et étudiants inscrits dans les 19 formations sanitaires et sociales proposées en Auvergne.

90 %

de personnes sortant d’une formation dans le secteur sanitaire ont trouvé un emploi dans les 12 mois (et 76 % dans le secteur social).

4 911 €

C’est la moyenne du coût pour la Région d’un étudiant (non boursier) ou d’une personne

Vidéo associée

Ajouter à mes favoris

Médiathèque de la Région Auvergne

Vos démarches en ligne

Auvergne - Conseil Régional d'Auvergne - Télécharger le logo de la Région - Plan du site - Mentions légales - Index de recherche