Sélectionnez l'arrière-plan du site

Menu
Économie / Emploi

Recherche et innovation

Rester compétitif, c'est savoir innover !

La Région et Moi

  1. Saisissez votre code postal,
    puis sélectionnez votre ville dans la liste :


    Étendre à :
  2. Choisissez votre profil :

Les biotechnologies au service du vivant

Les biotechnologies au service du vivant

Bienvenue dans un monde où la recherche est au service du vivant ! Les biotechnologies constituent l’une des filières phares de l’Auvergne. Tour d’horizon.

3 grands domaines d’excellence

L’Auvergne des biotechnologies est reconnue particulièrement dans trois domaines d’excellence : le médical, la chimie verte et la nutrition-santé. La présence de grands groupes a orienté naturellement la région vers ces secteurs. La présence de MSD Chibret et de Théa, le premier groupe pharmaceutique européen indépendant, reflètent le dynamisme du secteur santé auvergnat, reconnu dans le domaine de l’ophtalmologie, mais également de la périnatalité ou de la cancérologie. De leur côté, Limagrain, quatrième semencier mondial, et Metabolic Explorer,  jouent un rôle moteur dans le secteur de la chimie verte. Enfin, reconnue pour la qualité de ses produits agroalimentaires, l’Auvergne dispose depuis longtemps d’une filière importante et couvrant l’ensemble des activités de l’amont à l’aval. Logiquement, elle est devenue une région motrice dans le domaine de la nutrition-santé.

L’importance de la recherche

L’Auvergne, c’est  l’un des plus forts taux de chercheurs par habitant au niveau national. Plus de 100 laboratoires dans les sciences de la vie, représentant plus de 1 500 chercheurs, contribuent à la force de la filière biotechnologies. 

La région compte notamment des centres de recherche nationaux comme le plus grand centre régional INRA de France. Elle accueille aussi l’un des quatre Centres de Recherche en Nutrition Humaine en France, dont les travaux portent sur les relations entre nutriments et santé, notamment lors du vieillissement. Ajoutons à cela l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) ou le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS). L’Auvergne compte également le centre de lutte contre le cancer Jean-Perrin ainsi que des centres de recherche reconnus internationalement pour leurs travaux tels que le GRED (Génétique, reproduction et développement).

Un développement poussé par des clusters

Pour faire le lien entre la recherche et les entreprises, l’Auvergne peut compter sur 3 clusters et un pôle de compétitivité :

- sur le traitement de la douleur, Analgesia Partnership fait le lien entre recherche médicale et expérimentation clinique. L’Auvergne compte ainsi la première filière entièrement dédiée à la recherche de nouveaux antalgiques. Analgesia associe compétences industrielles et académiques : prestations de services, recherche et innovation…

- de son côté, l’Institut de Recherche Pharmabiotique (IRP) vise à être le leader en matière d’adaptation de la législation et des normes pharmaceutiques européennes aux probiotiques.

- en nutrition-santé, Nutravita, permet la mise en réseau de tous les acteurs issus de secteurs tels que la chimie, l’agroalimentaire, la pharmacie, le thermalisme, la biotechnologie, la cosmétique.

- enfin, créé par Limagrain en collaboration avec l’INRA, le pôle de compétitivité Céréales Vallée travaille sur l’amélioration des techniques de sélection des semences afin de développer des produits plus adaptés aux besoins nutritionnels. Il se positionne également sur la recherche de nouvelles utilisations pour les céréales telles que le plastique biodégradable.

Des services transversaux pour une réussite optimale

En Auvergne, toutes les conditions sont réunies pour la réussite des entreprises en biotechnologies. La filière peut compter sur des structures pointues en imagerie (radiotraceurs, CICE). Elle accueille également 3 bio-parcs dédiés aux biotechnologies/nutrition-santé : le Biopôle Clermont-Limagne, le Bioparc de Vichy-Hauterive et le Naturopôle de St-Bonnet de Rochefort.

Côté ressources humaines, enfin, 14 formations spécifiques, de bac +2 à bac +8, réparties sur les écoles d’ingénieurs (Polytech, ENSCCF, Vetagro’Sup), les 2 universités auvergnates et notamment les facultés de médecine et de pharmacie, permettent aux entreprises de bénéficier de personnel qualifié.

La filière des biotechnologies en Auvergne, c’est donc un monde d’opportunités. Et l’intégration de deux nouveaux sites au sein du Biopôle Clermont-Limagne permet de voir encore plus loin…

 

À retenir

Les biotechnologies en Auvergne, ce sont :

• Plus d’une soixantaine d’entreprises

• 1 500 chercheurs répartis dans une centaine de laboratoires

• 3 clusters spécialisés et un pôle de compétitivité

• 3 parcs d’activités

Site Internet : www.auvergne-business.fr

Vidéo associée

Ajouter à mes favoris

Médiathèque de la Région Auvergne

Vos démarches en ligne

Auvergne - Conseil Régional d'Auvergne - Télécharger le logo de la Région - Plan du site - Mentions légales - Index de recherche