Sélectionnez l'arrière-plan du site

Menu
Loisirs

Tourisme et patrimoine

L'Auvergne, une destination touristique incontournable

La Région et Moi

  1. Saisissez votre code postal,
    puis sélectionnez votre ville dans la liste :


    Étendre à :
  2. Choisissez votre profil :

Les orgues d’Auvergne

Les orgues d’Auvergne

On peut remonter l’origine de l’orgue à l’antiquité grecque. A l’origine, l’hydraule, l’ancêtre de l’orgue, fut inventé vers 250 av. J.-C. par Ctésibios, mécanicien grec qui vivait à Alexandrie. Une description de l’instrument en est faite par l’architecte romain Vitruve (Ier siècle av. J.-C.) et l’ingénieur Héron d’Alexandrie (Ier siècle ap. J.-C.).

Dans l’antiquité romaine, l’orgue était utilisé lors des jeux du cirque et par les empereurs.

Au Moyen-Age, il divertissait les seigneurs des châteaux. L’orgue se modernise au XIVe siècle, avec l’ajout d’un second clavier et d’un pédalier.

Dès le XVIIe siècle, les orgues font leur apparition dans les églises comme à Saint-Louis-des-Invalides à Paris en 1686. L’orgue de la basilique Saint-Denis près de Paris, est considéré comme le bel orgue classique français. L’instrument actuel, construit au XIXe siècle, a remplacé trois précédents orgues, dont le premier datait de 1506.

Par la suite, l’orgue fut utilisé par les grands compositeurs de musique baroque, classique  et contemporaine. On citera François Couperin, Jean-Sébastien Bach, Jean-Philippe Rameau, titulaire  de l’orgue de la cathédrale de Clermont-Ferrand de 1702 à 1706 et de 1717 à 1722, Beethoven et Olivier Messiaen.

En Auvergne, on dénombre plus d’une centaine d’orgues dont 32 émargent sur la liste des Monuments Historiques pour les parties instrumentales et le buffet.

Allier

Dans l’Allier, une trentaine d’instruments compose le patrimoine organistique du département, dont l’orgue de Souvigny (1782), dû au facteur François-Henri Cliquot, à qui l’on doit également l’imposant orgue de l’église Saint-Sulpice à Paris.

A noter que la chapelle Notre-Dame à Moulins, qui a laissé la place à la collégiale pour devenir la cathédrale Notre-Dame en 1823, possédait au XIVe siècle un orgue aujourd’hui disparu. De nos jours, la cathédrale Notre-Dame possède deux orgues, l’orgue de tribune, du facteur Merklin (1878-1880) et l’orgue de chœur de John Abbey (1850).

Église Notre-Dame-des-Malades, Vichy, Allier
Église Notre-Dame-des-Malades, Vichy, Allier

Cantal

Le Cantal ne compte que peu d’orgues. On relèvera le Grand-Orgue de l’abbatiale Saint-Géraud à Aurillac, construit en 1779 par Joseph Rabiny.

Haute-Loire

La Haute-Loire possède trois orgues majeurs, considérés comme des trésors du genre. Tout d’abord, celui de la Chaise-Dieu, construit en 2 temps, en 1683 et 1726. L’orgue de la cathédrale Notre-Dame au Puy-en-Velay, construit par Jean Eustache en 1689 et restauré plusieurs fois. L’orgue du Monastier-sur-Gazeille date de 1518 pour la partie buffet.

Les autres orgues, du XIX siècle ou de facture plus contemporaine, sont répartis dans les autres édifices religieux du département.

Puy-de-Dôme

Le buffet d’orgue de chœur de la cathédrale de Clermont-Ferrand a été construit par Joseph Merklin en 1856 d’après un dessin de Viollet-le-Duc, l’architecte qui restaura la cathédrale en 1866. Par la suite le buffet fut transféré en 1885 dans l’église Saint-Pierre-de-Minimes. L’orgue de chœur actuel date de 1887. Quant au Grand-Orgue, sa construction remonte à 1877 et est également due à Joseph Merklin.

L’orgue de Notre-Dame-du-Port, édifice classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 1998, date de 1932. Deux précédents instruments étaient présents en 1469 et 1777.

A voir, l’imposant orgue (1845) de Saint-Genès-les-Carmes à Clermont-Ferrand, dont la partie instrumentale a été classée Monument Historique en 1982. La partie instrumentale de l’orgue de l’église Saint-Genès à Thiers a également été classée Monument Historique en 1980.

Unique en France, l’orgue de l’église de Pontaumur, reconstruit en 2004, est la réplique exacte de celui sur lequel joua le compositeur J.-S. Bach  lors de son séjour à Arnstadt (Allemagne) de 1703 à 1707.

Le festival Bach en Combrailles, créé en 1999 et qui a lieu chaque année au mois d’août à Pontaumur et alentours, s’articule autour de l’orgue, de concerts et de conférences. Tout en rendant hommage à l’instrument, la manifestation permet aussi de porter à la connaissance du public d’autres compositions de musiciens célèbres.

Les orgues, de facture classique ou contemporaine, concourent au développement culturel et touristique de l’Auvergne.


Église paroissiale Saint-Genès à Thiers

 

Lire également :

Photographies : Roger Choplain et Roland Maston, Service Régional de l'Inventaire d'Auvergne

 

Ajouter à mes favoris

Médiathèque de la Région Auvergne

Vos démarches en ligne

Auvergne - Conseil Régional d'Auvergne - Télécharger le logo de la Région - Plan du site - Mentions légales - Index de recherche