Sélectionnez l'arrière-plan du site

Menu
Transports / Mobilité

Urgence TGV

la Région a appellé à une mobilisation massive pour soutenir le scénario de tracé le plus au Sud et le plus à l’ouest possible, le plus favorable à une irrigation auvergnate.

La Région et Moi

  1. Saisissez votre code postal,
    puis sélectionnez votre ville dans la liste :


    Étendre à :
  2. Choisissez votre profil :

Urgence TGV pour l'Auvergne

Urgence TGV pour l'Auvergne

Pour avoir la chance d'être prochainement desservis par une ligne à  grande vitesse, et ne pas passer à  côté d'une opportunité historique pour la région, les Auvergnats ne doivent pas désarmer ! Le débat public sur le projet de LGV Paris-Orléans-Clermont-Lyon est entré dans sa dernière ligne droite. Autant dire qu'il ne reste que quelques semaines pour faire entendre une seule voix.

Pour dire oui au TGV en Auvergne, il faut signer la pétition en ligne sur www.faisonsbougerleslignes.fr, déjà ratifiée par près de 100 000 personnes, puis faire entendre sa voix sur le site du débat public du projet, qui s'est ouvert le 4 octobre 2011 : www.debatpublic-lgvpocl.org. Ne pas s'exprimer, pendant cette large consultation publique, en faveur du tracé Ouest-Sud, ce serait clairement “prendre le risque que d'autres décident à notre place”, comme l'a rappelé le Président de la Région Auvergne René Souchon, le 4 octobre à Clermont-Ferrand au cours de la première réunion du débat public qui se terminera le 31 janvier 2012.

Le message est clair : pour espérer voir le TGV irriguer l'Auvergne à l'horizon 2025, c'est maintenant qu'il faut agir et se mobiliser. L'heure sera bientôt au “décompte des voix” : les Auvergnats ont tout intérêt à faire entendre la leur, sous peine d'être privés de grande vitesse pour de longues décennies... L'enjeu est de veiller à ce qu'une chance historique ne se transforme pas en une occasion manquée.

Une pétition, une mobilisation, une motion...

La question de la mobilisation pour le TGV en Auvergne a été prise à bras-le-corps par les représentants de la Région dès le mois de mai 2008, pour faire inscrire le projet dans la loi lors du Grenelle de l'Environnement. Ce n'est qu'en août 2009 que le projet de loi a été modifié pour intégrer le projet de ligne à grande vitesse Paris-Orléans-Clermont-Lyon. En 2010, quatre tracés potentiels ont été retenus. Le 25 février 2011, plus de 600 personnes, dont des élus de tous bords politiques, étaient réunis pour une grande journée demobilisation à la Grande Halle d'Auvergne.

Le 19 avril, en session plénière, les élus régionaux ont adopté une motion affirmant leur soutien à l'hypothèse de tracé le plus à l'Ouest et le plus au Sud possible, précisant qu'un tel choix “garantirait à la fois le désenclavement ferroviaire grande vitesse de l'Auvergne, de sa métropole régionale comme de son réseau de villes”. Cet automne s'est ouvert le débat public qui sera crucial pour le choix du tracé de la future ligne. L'heure H est donc arrivée. L'arrivée du TGV serait l'occasion d'un réel élan pour les lignes régionales qui bénéficieraient de hausses de fréquentation, par retombée directe. C'est bien dans le sens d'un meilleur service rendu aux voyageurs que l'Auvergne bataille pour l'obtention de cette LGV.

Vidéo associée

Ajouter à mes favoris

Pour aller plus loin

Médiathèque de la Région Auvergne

Vos démarches en ligne

Auvergne - Conseil Régional d'Auvergne - Télécharger le logo de la Région - Plan du site - Mentions légales - Index de recherche