Sélectionnez l'arrière-plan du site

Menu

La Région et Moi

  1. Saisissez votre code postal,
    puis sélectionnez votre ville dans la liste :


    Étendre à :
  2. Choisissez votre profil :

Troncs pas communs à la forêt de Tronçais

Sa renommée est grande pour le bois qu’elle offre aux grands crus, mais elle a bien d’autres atours à faire partager. En Auvergne, on a aussi la forêt de Tronçais !

Idées de visites.

On visite tout au long de l’année la forêt de Tronçais. Pour la parcourir à pied, on peut se faire accompagner, plusieurs structures (ONF, CPIE, Maison de la nature…) proposent des formules de visites guidées adaptées à chaque public. Si vous préférez la vélocité d’une monture, envisagez la location d’un VTT ou d’un vélo électrique. Ou encore d’un cheval, mais le milieu demande d’être un assez bon cavalier !

Une autre vie pour les résineux.

À Tronçais règne le chêne. Pourtant des résineux avaient été plantés sur les ronds, et ils arrivent en fin de vie. Ils ne finiront pas en pâte à papier puisqu’en 2012 se tiendra pour la 3e  fois le concours bisannuel d’artistes intitulé Forest’art. Une douzaine de ronds ont déjà leur sculpture monumentale.

Au Nord de l’Auvergne s’étend une frange de pure nature. Sur une terre brune et pauvre, gorgée d’eau à la mauvaise saison mais aride en été, prospèrent  plus de 10 000 hectares de belle chênaie. Il y a là des monuments, arbres qui bourgeonnaient déjà il y a 300 ans. Le plus "cerné" nous regarde du haut de ses 450  ans. La texture  aérée du bois de Tronçais est appréciée dans l’ébénisterie, la menuiserie et la tonnellerie. Il a d’autres vertus, ce sol de piètre qualité, comme celle de retenir l’eau : la forêt compte quatre-vingt-dix sources. Très tôt dans l’histoire, elles ont permis à des hommes de s’installer ici pour y vivre et y travailler. Les cours d’eaux qui sillonnent le Pays de Tronçais, le Cher, l’Aumance, la Sologne et la Marmande charrient aussi de l’eau qui vient alimenter les étangs aménagés par des pionniers de l’industrie dès le XVIIIe siècle.

Une biodiversité à découvrir

Les bois sont richement peuplés d’une importante biodiversité, sans parler de la vouivre, serpent aveugle gardien des trésors des eaux et des marécages. On a plus de chances d’apercevoir des cerfs dont  il faut aller entendre le brame à l’automne. Ou de tomber  sur une sculpture monumentale au détour d’un rond. Ou encore de croiser un agent patrimonial de l’ONF…
Ce pourrait  être Isabelle Celle si vous êtes dans son triage, un secteur de 1 300 ha dans lequel elle est responsable des coupes et de la mise en œuvre des travaux d’entretien. Elle vous conseille, s’il faut faire vite, deux promenades : “Pour un œil forestier, je dirais autour du rond (le nom des carrefours dans la  forêt) de Richebourg, pour ses futées cathédrales, du gros et grand arbre. Pour un regard sur le paysage, il faut aller se promener près du rond de Menéser pour les lieux sauvages, où le relief plus accidenté crée des points de vue, ce qui est inhabituel dans la forêt de plaine qu’est Tronçais.”

Renseignements : Office de tourisme
04 70 06 82 23.

 

Vos démarches en ligne

Médiathèque de la Région Auvergne

Auvergne - Conseil Régional d'Auvergne - Télécharger le logo de la Région - Plan du site - Mentions légales - Index de recherche