Sélectionnez l'arrière-plan du site

Menu

Lisa Vauche

Une lycéenne clermontoise de 17 ans a publié son premier livre. Les deux suivants sont prêts… Rencontre avec Lisa Vauche.

 

Elle entre en Terminale scientifique au lycée Jeanne-d’Arc, à Clermont-Ferrand, et le premier volume de sa saga d’heroic fantasy est en librairie. Sur la planète où vit Lisa Vauche, le temps doit s’allonger, ainsi l’on peut faire « plein de trucs ». Pareil que dans les six mondes magiques. Qui sont au nombre de sept dans l’univers imaginé par la jeune fille. Son héroïne Miridielle est la princesse de l’un d’eux. Ses parents viennent d’être assassinés, elle part affronter des forces obscures sans prendre le temps d’écraser une larme.

Inspirée par des livres comme Le Seigneur des anneaux, « j’écris, explique la jeune auteur, des choses que j’ai visuellement imaginées. J’aime que ce soit beau, qu’il y ait des émotions. » Les Cinq Héritiers est le – volumineux – premier tome d’aventures qui doivent en compter cinq, et Lisa est déjà à l’écriture du quatrième. Mais son plaisir d’être éditée est encore neuf. « J’ai toujours voulu publier. Je respectais beaucoup les auteurs, et ça me paraissait inaccessible. » Au salon du livre de Saint-Floret, elle a rencontré d’autres écrivains. « La plupart sont plus âgés que moi. Il sont étonnés de voir quelqu’un d’aussi jeune et je ne me considère pas vraiment comme l’un d’entre eux. » L’expérience lui a aussi permis de se frotter au monde réel des affaires, où manquent les elfes bienveillants, et elle réalise très bien que l’édition à compte d’auteur souffre d’une promotion « faiblarde ».

« Un défaut qui fait pas de mal »

Mais cette jeune fille à l’imagination débridée est aussi une excellente élève qui a les pieds sur terre : « Mon avenir d’écrivain n’est pas du tout assuré, et je pense qu’il est nécessaire d’avoir un métier à côté. Je vise la fac de médecine. Les études sont longues mais je ne suis pas pressée de travailler et j’aime aider les gens. »

Elle écrit depuis longtemps et elle dessine, des personnages longilignes au visage triangulaire et aux yeux bridés qui lui ressemblent. Elle tient ses traits de sa mère, qui a dû quitter le Vietnam dans des circonstances dramatiques, et a plus tard abandonné sa carrière de prof pour élever ses enfants. Ce qui fait dire à Lisa qu’elle a « l’esprit de sacrifice ». La jeune fille se décrit elle-même comme « une fille sérieuse, posée, qui réfléchit beaucoup. J’ai un caractère compréhensif. Je comprends bien les gens. Je trouve toujours chez les méchants un motif à leur attitude. J’ai des moments enthousiastes, d’autres réalistes, je suis peut-être un peu lunatique, ou d’une nature contradictoire qui me fait suivre une filière scientifique tout en écrivant des livres. Un défaut ? Je dois manquer d’assurance, mais ce n’est pas un défaut qui fait du mal aux autres. »

Elle est très jolie, s’habille en noir, en blanc et en rouge. « Et on m’a fait remarquer que j’ai souvent des bottes, comme mes personnages. Il faudrait que j’arrange ça » murmure-t-elle sibylline. Et comme elle grandit, ses prochains livres devraient être « moins magiques et moins rigolos

Les Cinq Héritiers (Les Sept Mondes, tome 1), de Lisa Vauche. Éditions Bénévent, 16 €.

Les 10 derniers témoignages

Vos démarches en ligne

Médiathèque de la Région Auvergne

Auvergne - Conseil Régional d'Auvergne - Télécharger le logo de la Région - Plan du site - Mentions légales - Index de recherche